Mercato hivernal : l’Olympique de Marseille serait intéressé par la venue de Guido Pizzaro

Mercato, OM, Guido Pizzaro

Si un éventuel transfert de l’international argentin Guido Pizzaro chez l’Olympique de Marseille est d’actualité  dans les coulisses de la FC séville, il semblerait qu’à Marseille la nouvelle n’est pas au rendez-vous. C’est ce qu’affirment certaines informations dans la cité phocéenne. Mais, ce qui est sur c’est que les dirigeants marseillais ont déjà contacté le milieu de terrain argentin. En effet, une nouvelle recrue viendrait peut être consolidé la formation olympienne à quelques heures de la fin du mercato hivernal. Mais, il faudrait attendre l’officialisation de la part des deux équipes.

Mercato : le cas de Guido Pizzaro

A quelques heures de la fin du mercato d’hiver, le dossier Guido Pizzaro ne semble pas encore été abouti. Selon les rumeurs, le milieu de terrain argentin du FC Séville est sur le point de sortir du plan de son entraîneur, Vincenzo Montella qui est sur le point de recruter Marcelo Brozovic. Il s’agit du milieu de terrain de l’Inter. Ce qui offrira une opportunité pour l’argentin de poursuivre son rêve dans d’autres équipes.

Par ailleurs, deux avis semblent véhiculer à Marseille à propos de la venue de ce joueur dans la cité phocéenne. Il y a ceux qui avancent le recrutement de ce dernier chez l’OM. Tandis que d’autres ne sont même pas au courant d’une telle nouvelle. Dans tous les cas, le manager de Séville est toujours sous le charme du talent de l’argentin.

L’avenir de Guido Pizzaro chez l’OM

Incertain. Force est de constater que rien n’est sur pour le moment en ce qui concerne l’avenir de l’argentin Guido Pizzaro même si la fin du mercato est si proche. Son cas dépendra donc de l’arrivée du milieu de terrain de l’Inter, Brozovic. Mais, du côté de Marseille, il parait que le club phocéen a fait déjà des avances sur ce joueur. En attendant les dernières nouvelles, il faudrait patienter jusqu’à la fermeture du mercato pour s’assurer de la concrétisation du transfert.

Mercato : l’AS Saint-Etienne est sur le point de renforcer la défense stéphanoise

Mercato, AS Saint-Etienne, Neven Subotic

En cette fin de période du marché des transferts hivernal, l’AS Saint-Etienne est en train d’officialiser l’arriver de l’ancien joueur de Borussia Dortmund, Neven Subotic. Il s’agit d’un joueur international serbe qui a évolué au poste de milieu défensif avec le club allemand depuis 2008. En effet, les deux parties seraient également en pleine discussion sur la clause du contrat qui pourrait durer de 2 ans et demi. Selon les dirigeants stéphanois, l’ASSE est dans le besoin de la prestation d’un meilleur défenseur après le départ de quelques joueurs.

Mercato d’hiver : Neven Subotic jouera-t-il avec l’ASSE ?

Pour la suite du championnat de Ligue 1, le club stéphanois se voit dans l’obligation de se renforcer du côté de sa défense pour pouvoir sortir la tête de l’eau.

Actuellement, l’AS Saint-Etienne est à la 16eme position du classement général. Mais, les dirigeants sembleraient trouver la faille. Ils ont fait appel à l’ancien joueur de Borussia Dortmund, Neven Subotic. C’est un défenseur serbe de 29 ans réputé pour son un contre un infranchissable. C’est ce dont l’équipe de Jean-Louis Gasset manquait.

D’ailleurs, l’international serbe serait en train de passer la fameuse visite médicale avant de pouvoir finaliser la signature du contrat qui va durer dans les 2 ans et demi. Pour le moment aucune information n’a été divulguée en ce qui concerne le montant du transfert. Mais ce qui est sur c’est que l’ancien de Borussia Dortmund empocherait les 300000 euros bruts mensuellement avec cet équipe allemande.

Mercato d’hiver : les propos de Gasset sur sa nouvelle recrue serbe

En attente d’un profil de joueur plus ou moins complet depuis un bon moment, Jean-Louis Gasset, l’entraîneur des Verts est sur le point de recruter la perle rare. Selon les informations qui circulent dans les vestiaires stéphanois, le manager en question aurait déjà discuté avec Neven Subotic notamment pour le convaincre de jouer avec l’AS Saint-Etienne. Il semblerait que l’ASSE va essayer de frapper fort à l’occasion de ce mercato hivernal en recrutant deux autres grosses pointures du football avec Yann M’Vila et Paul-Georges Ntep.

Mercato : Yann Karamoh dans la ligne de mire de l’OM

Mercato, OM, Yann Karamoh

A l’approche du Mercato hivernal, l’Olympique de Marseille va peut être pouvoir renforcer sa formation en vue du Champions Project de Franck McCourt et Jacques-Henri Eyraud. Yann Karamoh va certainement être libéré cet hiver par l’Inter. Ce qui pourrait être une grande occasion pour l’OM de le recruter. Rudi Garia, l’entraîneur du club phocéen a évoqué ses besoins pour remodeler son équipe. Il a affirmé vouloir un latéral gauche. Par ailleurs, il semble que le jeune joueur franco-ivoirien de 19 ans attirerait pas mal de club européen.

Yann Karamoh : une grande opportunité pour l’OM

A l’occasion du marché des transferts d’hiver qui se déroulera très prochainement, l’Olympique de Marseille serait certainement dans la course.

D’ailleurs, le responsable de l’équipe, Rudi Garcia songerait à renforcer encore plus sa formation qui est nettement dans le top 5 du championnat de Ligue 1. Mais l’ambition du club phocéen est loin d’être aboutie. Ce qui les pousserait à essayer de construire la meilleure combinaison possible pour la suite.

A la recherche d’autre joueur talentueux, l’entraîneur du club phocéen veut retravailler son poste bas ainsi que le latéral gauche. Bonne nouvelle ! L’Inter veut se séparer de Yann Karamoh cet hiver. Il s’agit d’un jeune joueur franco-ivoirien de 19 ans qui a évolué au poste d’ailier. Pas très rassurant pour l’équipe italienne, c’est pourquoi elle sera contrainte de le pousser vers la sortie prochainement.

Mercato d’hiver : la concurrence est rude

Même si le jeune joueur de Caen, Yann n’a disputé que 3 matchs depuis son arrivée à l’Inter, il y a encore pas mal de club européen qui s’intéresse à lui. En effet, cet ivoirien de 19 ans a déjà fait  parler de lui en Ligue 1. Ce qui a poussé certaine équipe à miser sur lui au prochain Mercato dont l’Olympique de Marseille, Benevento, Cagliari, Bologne ainsi que Stoke City.

Mercato : le jeune Malcom est dans le viseur de Manchester United

Mercato, Manchester United, Malcom

Dans le cadre du prochain Mercato hivernal, Manchester United fait déjà une avance sur le brésilien, Malcom Filipe. En effet, le club Mancunien semble déjà être séduit par le talent de ce jeune ailier des Girondins de Bordeaux. Il paraît que l’entraîneur des Red Devils, José Mourinho aurait fait part de ses projets au directeur exécutif du club, Ed Woodward à propos de Malcom. Cependant, une offre aurait déjà été établie envers les dirigeants de Bordeaux. Par contre, le président du club français ne se voit pas se séparer de son joueur avant la fin de la saison.

L’offre de Manchester United aux Girondins de Bordeaux

A l’approche du Mercato hivernal, José Mourinho et Manchester United auraient déjà ciblé un joueur de la Ligue 1. Il s’agit du jeune brésilien de 20 ans, Malcom Filipe. C’est un joueur des Girondins de Bordeaux. Il évolue au poste d’ailier avec les Marine et Blanc.

En effet, une première offre aurait déjà été effectuée auprès de Bordeaux. D’ailleurs, l’entraîneur mancunien, José Mourinho aurait eu l’aval de son directeur  exécutif, Ed Woodward. Alors, les dirigeants des Red Devils ont proposé la somme de 45 millions d’euros aux décideurs bordelais avec un prêt jusqu’à la fin de la saison de l’ancien joueur des Corinthians.

Les propos des dirigeants des Girondins de Bordeaux

Vis-à-vis de l’offre des Red Devils, le président du club des Marine et Blanc, Stéphane Martin a été catégorique sur ses conditions concernant le jeune Malcom. Plus précisément, il a informé que son ailier de 20 ans ne quitterait pas Bordeaux avant la fin de la saison. En plus, il a décidé de décliner toutes propositions en dessous de 60 millions d’euros. De son côté Manchester United a essayé d’avancer son offre qui n’est pas tout à fait très loin des attentes du club français.

Préfecture de Moselle : une interdiction mise en place pour les supporters strasbourgeois

Ligue 1, Strasbourg RC, arrêté préfectoral

Les mesures viennent de tomber ce lundi à propos du derby entre Strasbourg et FC Metz qui se déroulera mercredi prochain. Il s’agit d’une des rencontres les plus attendues par les supporters des deux camps au compte de la 19eme journée de Ligue 1. En effet, la préfecture de Moselle a lancé un arrêté préfectoral concernant l’interdiction de porter des objets munissant d’un logo ou d’une couleur strasbourgeois notamment les maillots. C’est une mesure prise afin de diminuer le risque d’affrontements ou de débordements.  

Strasbourg – FC Metz : Pas de supporters pour Racing

Mercredi prochain, le RC Strasbourg sera en déplacement à Metz pour s’affronter avec leur voisin après avoir fait tomber Toulouse samedi dernier en 2 buts à 1. Il s’agit notamment de la 19eme journée de Ligue 1 qui se tiendra sur la pelouse du Stade Saint-Symphorien. C’est un match que les supporters du moins strasbourgeois attendent avec impatience.

Malencontreusement, c’est une rencontre que les joueurs du RCSA devraient passer avec moins de fans  que d’habitudes. Un arrêté préfectoral vient de tomber pour faire part aux strasbourgeois qu’il serait interdit de porter des tenus de l’équipe le jour de ce duel jusqu’au petit matin du jeudi. Par contre, 600 supporters seulement pourront profiter pleinement de cette journée. Ce sont notamment des spectateurs que le club prendra en main avec un encadrement spécifiquement préétabli afin d’éviter les débordements.

Des informations supplémentaires sur l’interdiction

Plus précisément, les autorités de Moselle ont pris une décision ferme sur l’interdiction de porter des maillots ou accessoires portant le logo de Strasbourg RC. Le secteur visiteur du stade ne sera pas accessible. Cette mesure prendra effet le mercredi 20 toute la journée et le jeudi 21 jusqu’à 3 heure du matin. Les forces de l’ordre prendront des mesures strictes en cas de non respect de cet arrêté préfectoral. Ce qui semble ne pas plaire aux supporters du Racing.

PSG : Antonio Conte serait-il préféré à Unai Emery ?

Ligue 1, Unai Emery, Antonio Conte

L’enjeu est énorme pour l’actuel entraîneur du Paris Saint-Germain, Unai Emery. Il semblerait que les dirigeants parisiens ont fait un pas vers le dossier Antonio Conte pour la prochaine saison. Il est à noter que l’entraîneur espagnol devrait atteindre au moins les demi-finales du Champions Ligue s’il veut poursuivre l’aventure avec le PSG. Par ailleurs, ce technicien espagnol serait également en conflit avec la nouvelle recrue du club, la star brésilienne, Neymar Jr. En effet, Antero Henrique pourrait mettre fin la collaboration avec Unai.

Un avenir incertain pour Unai Emery avec le PSG

Etant leader du championnat de Ligue 1, la qualité d’Unai Emery ne satisfait pas l’attente des dirigeants parisiens. L’avenir de l’entraîneur du club de la capitale est incertain.

Entre tension et résultat, l’entraîneur espagnol doit mener son équipe jusqu’en demi-finale de la Ligue des Champions. Ce qui ne semble pas très compliqué vue la statistique du club en ce moment. Mais, la querelle entre ce dernier et Neymar pose problème aux yeux des décideurs parisiens. Selon les rumeurs qui circulent, Antero Henrique pourrait pousser son entraîneur basque vers la sortie dès cet hiver. Il paraît que le PSG est déjà à la recherche d’un nouveau manager.

Antonio Conte : le tacticien par excellence

Déjà contacté par le PSG ou pas ! Ces derniers temps, l’entraîneur italien, Antonio Conte semble avoir quelques mésententes avec les Blues de Chelsea. D’après les informations qui circulent dans la presse anglaise, le directeur technique du club, Michael Emenalo a démissionné suite aux différends avec le tacticien italien. Certains joueurs auraient également un problème avec cet entraîneur de 48 ans. Entre autres, ce dernier attire plusieurs clubs dont le PSG et l’AC Milan. Ce qui pourrait bien faciliter la tâche des dirigeants anglais et ouvrirait une porte pour les autres clubs notamment le club parisien qui songerait d’arrêter de collaborer avec Unai Emery.

Ligue 1 – 13eme journée : Guimgamp s’enfonce après un match nul contre Angers Sco

Ligue 1, Guingamp, Angers Sco

Après une lourde défaite face à Monaco, l’En Avant de Guimgamp a enchaîné sa cinquième rencontre sans victoire face à Angers Sco de Stéphane Moulin ce samedi au Stade Roudourou. Les deux formations se sont séparées sur un match nul à 1 but partout lors de cette 13eme journée de Ligue 1. Par ailleurs, le gardien de but guingampais, Karl Johnsson a été régulier. Il a su combler son équipe réduite à 10 après l’expulsion de Lucas Deaux 30 minutes avant la fin du temps réglementaire.

Match nul entre l’EAG et l’Angers Sco

Au terme de la rencontre entre les scoïstes de Stéphane Moulin et l’EAG, le score est resté figer à un but partout. Il s’agit du match pour le compte de la 13eme journée de Ligue 1 qui s’est déroulé en Bretagne sur la pelouse du Stade de Roudourou. Entre autres, la partie a été marquée par le carton rouge du milieu défensif Lucas Deaux, sur un tacle dangereux en début de la seconde période. Ce qui n’a pas arrangé le cas des Guingampais qui a poursuivi une cinquième rencontre sans succès.

 Heureusement, Abdoul Camara a réussi à donner l’avantage à Guingamp à la 15eme minute de jeu. Mais, les angevins ont été omniprésents en allant cherché très vite le but de l’égalisation à la 23eme minute par l’intermédiaire de Yoann Andreu.

Les propos de Stéphane Moulin

Après le match entre l’EAG et l’Angers Sco, l’entraîneur angevin a félicité le travail effectué par ses joueurs. Mais, il n’a pas oublié de mentionner que l’effort était présent lors de la partie. Cependant, il n’y a pas eu de belle finition. D’où, il a également offert un bouquet au portier suédois sur sa prestation digne d’un bon gardien. D’ailleurs, les deux équipes se serrent les coudes sur le classement général. Elles sont à la 14e et 15e place en ce moment.

Ligue 1 : l’Olympique Lyonnais a écrasé l’ASSE (5 à 0)

Ligue 1, OL, ASSE

Après les incroyables démonstrations de force de PSG, de l’AS Monaco ainsi que de l’OM lors de la 12e journée de Ligue 1, c’était au tour de l’OL de donner une leçon de réalisme aux Stéphanois. Lors de la clôture de cette journée unique du championnat français, les hommes de Jean-Michelle Aulas se sont imposés sur le score de 5 buts à rien sur la pelouse du Stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne.

La domination lyonnaise sur le terrain stéphanois

A l’occasion de la 12e journée de Ligue 1 opposant l’Olympique Lyonnais à l’AS Saint-Etienne, les Verts ont été complètement dominés par les hommes de Bruno Génésio. Depuis les trois dernières rencontres de ces deux équipes, notamment sur la pelouse du Stade Geoffroy-Guichard, l’OL n’a jamais inscrit autant de but comme il l’a fait ce dimanche.

Dès la première minute de jeu, c’est Saint-Etienne qui a eu la première occasion de but. Mais, le portier lyonnais a été bien placé pour l’arrêter. Et l’OL a pu lancer une contre-attaque qui a été achevée par Depay en ouvrant le score à la 11e minute, puis Fekir a enchaîné le but à la 26e. A la rentrée des vestiaires, la domination lyonnaise s’est encore renforcée en arrivant à inscrire 3 buts dont Mariano à la 58e, Traoré à la 65e et le doublé du capitaine, Fekir à la 85e munite de jeu.

Les incidents marquants cette rencontre

Durant le match qui s’est déroulé entre ces deux rivaux, au moins deux grosses interruptions ont eu lieu. Ce qui a en effet perturbé la rencontre. Manifestement, l’utilisation de fumigènes a complètement gêné la goal-line technology. Cela a coûté 7 minutes d’attente. Entre autres, un autre incident a stoppé le jeu pendant une quarantaine de minute à cause de Fekir qui n’a pas plu aux supporters stéphanois. Il a enlevé son maillot tout en le pointant vers ces derniers après avoir inscrit son second but.

OGC Nice : un nouveau centre d’entraînement à disposition

OGC Nice, centre de formation, Jean-Pierre Rivère

Bonne nouvelle pour les Azuréens ! L’OGC Nice dispose désormais d’un nouveau centre de formation après l’Allianz Riviera. Il s’agit d’un projet qui a été le fruit du transfert de Jordan Amavi en 2015, qui s’est élevé à plus de 13 millions d’euros. En effet, l’inauguration de cette nouvelle infrastructure a été effectuée cette semaine. Plusieurs personnes ont assisté à cette cérémonie dont la Ministre des Sports Laura Flessel, le maire de Nice Christian Estrosi, le patron du club Jean-Pierre Rivère, l’entraîneur de l’équipe Lucien Favre ainsi que quelques joueurs.

Les caractéristiques du nouveau centre d’entraînement

Grâce en partie à l’indemnité de transfert de l’ancien défenseur de Nice, Jordan Amavi qui a atteint les 13 millions d’euros, un nouveau stade est construit près de l’Allianz Riviera. Sur une surface de 8045 m2, un bâtiment de trois étages aux couleurs du club enjolive la ville.

Près de 27,7 millions d’euros ont été investis pour réaliser ce projet des dirigeants du club Azuréen. Pour plus de détails, le club niçois a pris en charge la totalité de la construction de l’immobilier, soit une valeur de 15,5 millions. Entre autres, la ville de Nice a également offert son aide d’une valeur de 12,2 millions d’euros dont le terrain à bâtir, les terrains de foot en question ainsi que des travaux d’aménagements des abords.

Les propos des dirigeants de l’OGC Nice

Lors de l’inauguration de cette nouvelle infrastructure, plusieurs personnalités y ont répondu présent. Le président du club, Jean-Pierre Rivère a tenu à exprimer l’importance capitale de ce genre de structure pour une équipe. Il a affirmé sur son dernier discours « un club grandit par ses structures ».

Par ailleurs, Lucien Favre n’a pas caché ses joies tout en expliquant la facilité d’attirer de jeunes talents dans cette enseigne. Puis, il n’a pas hésité de faire une petite comparaison sur l’actuel centre de formation en ce qui concerne les chambres.

Olympique de Marseille : un sponsor maillot en approche !

Olympique de Marseille, Intersport, Orange

Depuis le début du championnat de Ligue 1, aucun logo de sponsor n’a été imprimé sur le devant du maillot de l’Olympique de Marseille. Les deux tenus du club phocéen 2017-2018 sont toutes concernées aussi bien le maillot domicile qu’extérieur. Si Intersport a toujours été le sponsor central des marseillais jusqu’au mois de juin dernier, les dirigeants du club ont ainsi décidé d’attendre le bon moment pour rouvrir la porte au sponsoring. En effet, un nom déjà connu pourrait devenir le prochain partenaire principal de l’OM. Il s’agit de « Orange ».

Pas de sponsor central pour l’OM, les raisons ?

Sortie il y a quelques temps, les nouveaux tenus de l’OM ne disposaient pas de logo. Notamment le sponsor central ne figurait plus sur le devant du maillot. Entre autres, c’était Intersport qui fut l’ancien sponsor principal du club phocéen. Mais, le contrat entre les deux parties est arrivé à échéance le 30 juin dernier. Et le partenariat entre Intersport et l’Olympique de Marseille n’a pas aussi été renouvelé.

Par ailleurs, les dirigeants du club ont décidé de garder vierge  le devant des maillots domiciles et extérieur. Le but du club repose sur le fait d’attendre le moment idéal pour signer un quelconque contrat. Selon les décideurs marseillais, il ne faudrait se précipiter sur le premier venu. Il convient de bien analyser les offres.

Le prochain sponsor principal du maillot de l’OM

D’après les informations qui circulent dans les coulisses du club olympien, un nom serait déjà dans la liste de l’OM pour devenir son futur sponsor principal. C’est en tout cas une compagnie de télécommunication qui travaille en étroite collaboration avec le stade du Vélodrome, Orange. Si ce partenariat se concrétiserait, le club porterait le logo d’Orange dès l’été prochaine. Par contre, aucune somme d’argent n’a encore été communiquée. Il faut s’attendre quand même à toute éventualité.

Olympique Lyonnais se sent mieux du point de vu financier

Economie, Olympique Lyonnais, Groupama Stadium

Malgré un début de saison assez difficile de l’Olympique Lyonnais, la finance de l’équipe semble marcher à merveille pour la seconde année consécutive grâce à son nouveau stade. Il s’agit du Groupama Stadium. Selon les statistiques, l’OL n’a remporté que trois  des dix matchs qu’il a disputé depuis la reprise. Par ailleurs, les gains du club a connu une nette progression au deuxième trimestre, soit 15%. Tout cela s’explique par les différentes activités qui se sont tenues au stade. Cette année, plusieurs événements vont y passer. Ce qui promet encore un bel avenir.

Olympique Lyonnais : une économie prospère

Pour la seconde année consécutive, le club lyonnais a vu briller sa finance. Grâce au Groupama Stadium et une bonne gestion, le groupe OL ne risque pas d’avoir des problèmes d’argent.

Par rapport à l’année dernière, l’Olympique Lyonnais a vu progresser de 15% notamment de 31,8 millions d’euros, la totalité des produits des activités qui se concentre en majorité aux affaires liées à l’exploitation du stade du club. Au second trimestre de cette année 2017, les revenus et les gains ont atteint un pic de 250 millions d’euros.

Groupama Stadium : un programme encore chargé

Très prometteur, les activités liées au stade de l’OL sont principalement la source de revenu du club. A part cela, l’Académy et la vente de joueurs contribuent également au développement du groupe OL. Si l’on se souvient bien, les transferts d’Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso a presque atteint les 100 millions d’euros sans oublier les 51,7 millions d’euros en échange des joueurs formés dans le centre.

Entre autres, plusieurs sont les événements qui vont se dérouler au Groupama Stadium prochainement. Il y a la rencontre de rugby entre la France et la Nouvelle Zélande le 14 novembre, la finale de l’Europa League en mai ou encore de grands concerts.

Le Paris Saint Germain a écrasé les Girondins de Bordeaux

Ligue 1, PSG, FCGB

A l’occasion de la 8e journée de Ligue 1 qui s’est déroulée au Parc des Princes ce samedi, le trio parisien Neymar-Cavani-Mbappé a mis le feu sur le terrain. En effet, le club de la capitale a remporté le match face aux Girondins de Bordeaux sur un énorme écart de 6 buts à 2. Malgré une formation en 4-3-3 classique de Gourvennec, la rapidité, la justesse et la précision des attaques du PSG a été incroyablement au dessus des capacités techniques du FCGB.

PSG – FCGB : une démonstration de force parisienne

Les hommes d’Unai Emery ont donné une leçon de réalisme aux Girondins de Bordeaux lors de leurs rencontres au Parc des Princes ce samedi. Il s’agissait notamment de la 8e journée de Ligue 1. Les parisiens se sont imposés sur un score de 6 buts à 2 avec un trio magique qui a été bien au rendez-vous.

Malgré une défense qui semblerait bien fonctionner des Girondins, dès la 6e minute de jeu, la star brésilienne, Neymar a ouvert le score sur un coup-franc à 30 mètres du but. C’est à partir de ce moment que les parisiens ont enchaîné sur les autres buts dont Cavani à la 11e, Meunier à la 21e, Neymar à la 40e sur un penalty, puis Draxler à la 45e. Par ailleurs,  Sankharé a offert un but à son équipe à la 31e. A la rentrée des vestiaires, les deux équipes ont marqué un but chacun dont Mbappé à la 58e et Malcom à la 90e sur penalty.

Ligue 1 : le PSG,  toujours leader du classement général

Après la fin de cette 8e journée de Ligue 1, le club de la capitale est resté sur le podium. Il se trouve à trois points de l’AS Monaco qui se place en deuxième position. La semaine prochaine, PSG va rencontrer Dijon au compte de la 9e journée de Ligue 1.

Ligue 1 – 8e journée : Angers Sco s’est bien réveillé à domicile

Ligue 1, Angers Sco, Olympique Lyonnais

L’Angers Sco a montré ce dimanche face à l’Olympique Lyonnais une belle prestation pour le compte de la 8e journée de Ligue 1 qui s’est tenue sur la pelouse de Raymond-Kopa, et ce malgré un match nul à 3 buts partout. Durant la première période, les hommes de Stéphane Moulin ont eu une difficulté à défendre sur l’une des meilleures attaques de la ligue. En effet, ils ont été menés 3 buts à 1. Mais, les Scoïstes ont trouvé leur force dans leur public qui les ont motivé jusqu’à égaliser en seconde période.

Résumé du match entre Angers Sco et l’OL

Cette rencontre de la 8e journée de Ligue 1 entre Angers Sco et l’OL s’est terminée sur un match nul malgré la dominance lyonnaise dans la première période. Chaque équipe a marqué 3 buts tout au long de la partie. Mais, les Scoïstes ont été menés 3 buts à 1 avant la pause.

Disposant de l’une des meilleures attaques du moment en France, l’OL a bien commencé les hostilités en ouvrant le score dès la 5e minute de jeu par l’intermédiaire de son attaquant, Mariano Giaz. Heureusement pour Angers, Rafael a marqué contre son camp à la 30e minute. Très tôt, Lyon a enchaîné avec un but de Diakhabi, 38e minute et un autre de Memphis, 41e minute. A la seconde période, tout a basculé en faveur des SCO sur une expulsion de Marcelo. Ekambi et Traore ont égalisé à la 52e et 67e minute de jeu.

L’importance des supporteurs Scoïstes dans le duel

Près de 11432 fans ont supportés l’Angers Sco durant les 90 minutes d’acharnement entre les deux équipes. Même si les SCO ont été dominés dans la majorité du temps, les supporteurs sont toujours restés sur place pour soutenir leurs joueurs. Mais, durant la deuxième mi-temps, l’encouragement de la part de ces spectateurs ont été bénéfiques pour l’égalisation. Cela a stimulé la rage de vaincre du sporting qui a fini à égaliser à la fin de la partie.

Ligue 1 – 8e journée : l’ES Troyes AC s’est imposé de 2 buts à 1 face à Saint-Etienne

Ligue 1, ESTAC, ASSE

Après avoir battu le FC Metz dernièrement, l’Estac a poursuivi sa série de victoire en s’imposant de 2 buts à 1 face à l’AS Saint-Etienne lors de la 8e journée de Ligue 1 qui s’est déroulée sur la pelouse du stade de l’Aube. C’est le milieu offensif Khaoui, joueur prêté par l’Olympique de Marseille à Troyes qui a conclu la partie. La rencontre a été également marquée par l’expulsion de joueurs aussi bien pour le club stéphanois que pour les Troyens.

ES Troyes AC 2 – AS Saint-Etienne 1 : le résumé du match

A l’occasion de la 8e journée du championnat de Ligue 1, l’Espérance Sportive Troyes Aube Champagne a remporté la rencontre contre AS Saint-Etienne sur une courte victoire de 2 buts à 1. Les hommes de Jean-Louis Garcia ont désormais pu gagner à domicile depuis le début du championnat.

En résumé, le match a été moins agité en première période malgré une expulsion d’un joueur du côté de l’Estac. Par ailleurs, des occasions de part et d’autres ont été ratées mais les Troyens à 10 contre 11, ont quand même pu ouvrir le score par l’intermédiaire de Pelé vers la 40e minute de jeu. A la rentrée des vestiaires, Hernani a égalisé la rencontre vers la 52e minute. Cependant, quelques minutes après, soit 58e, l’international franco-tunisien a redonné l’avantage aux Aubois par un coup franc. Et, le score a été maintenu sur le 2 à 1 jusqu’à la fin du temps réglementaire.

Le classement général de la 8e journée pour ESTAC et ASSE

Suite à cette victoire de l’Estac, AS Saint-Etienne a perdu quelques places et détient désormais la 7e position du classement juste derrière les Girondins de Bordeaux. Par contre, le Troyes est remonté juste devant l’OGC Nice.

Par ailleurs, de petites remarques ont circulé dans le milieu du foot concernant la victoire d’Estac sur expulsion de l’un de ses joueurs comme le cas de la semaine dernière contre le FC Metz.

Ligue 1 – 8e journée : l’Olympique du Marseille a atteint le podium

Ligue 1, OM, OGC Nice

S’il y a quelques semaines, l’Olympique de Marseille se retrouvait à la 8e place du classement général, ce dimanche les hommes de Rudi Garcia a fait un match impressionnant. A la fin de la 8e journée du championnat, ils sont montés en haut du podium, à la troisième place, après avoir surclassé l’OGC Nice à l’Allianz Riviera. Le club phocéen s’est imposé sur un score de 4 buts 2 sur un doublé de Lucas Ocampos.  Il s’agissait d’une véritable démonstration de force de la part des olympiens qui ont été menés de 2 à 0 au premier quart d’heure.

OM – OGC Nice : une remontée spectaculaire des olympiens

Qui aurait cru une défaite niçoise ? Menée de 2 buts à rien vers la 16e minute de jeu, l’OM a encore une fois failli tomber après Monaco et Rennes. Mais, les hommes de Rudi Garcia se sont battus jusqu’à la fin de la rencontre. Et, leurs efforts ont été payés par une victoire de 4 buts à 2 à l’occasion de la  8e journée de Ligue 1, ce dimanche soir.

Dès la 4e minute de jeu, Balotelli a ouvert le score en faveur des niçois. Malgré quelques tentatives des marseillais, Seri a doublé la mise pour Nice. Très vite, Marseille a tenté de s’approcher du but de Cardinale et a pu enfin marquer par une frappe de Lucas Ocampos. Puis, les phocéens ont enchaîné sur un but contre son camp de Lees-Melou, un doublé d’Ocampos et un but en seconde période de Luiz Gustavo.

Quelques analyses en fin de rencontre

Lucien Favre, l’entraîneur de l’OGC Nice n’était pas conquis par la prestation de l’Olympique de Marseille. Il a surtout critiqué le manque de concentration de sa part et de la part de ses joueurs. Par contre, Rudi Garcia a été satisfait du résultat et notamment des caractères de ses hommes malgré un jeu de 10 contre 11 sur l’expulsion de Gustavo.

Kylian Mbappé au Parc, la naissance d’un nouveau Prince

Ligue 1, PSG, Kylian Mbappé

A seulement 18 ans, la nouvelle recrue du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé est devenu le chouchou des supporteurs parisiens. Il a reçu un grand applaudissement lors du match contre le Bayern Munich. Il s’agissait de la seconde journée de la phase de groupe de la Ligue des champions à laquelle le club de la capitale a écrasé les bavarois.  Plus précisément, match après match, le jeune prodige ne cesse d’impressionner le public. Mais, les plus grands analystes ont avancé un grand avenir pour cette future superstar.

Comment pourrait-on décrire Kylian Mbappé ?

Un talent inégalable à son âge ! C’est ce que la réalité a révélé sur le jeune joueur parisien. A chaque touche de balle, le danger est toujours imminent. Vitesse, justesse et jeu collectif…tels sont les qualités de Mbappé sur le terrain. Il sert le ballon sur un plateau d’argent pour que ses coéquipiers l’enfoncent au fond du filet adverse. Il l’a prouvé ce mercredi soir avec Cavani et Neymar.

Selon Carlo Ancelotti, il est difficile de l’arrêter surtout lorsqu’on lui donne un peu d’espace pour s’exprimer. Entre autres, la star brésilienne a confirmé la maturité du jeune prodige sur le terrain. A peine 18 ans, il fait déjà des ravages à son passage. Et que l’ancien barcelonais a trouvé en lui ce qui lui fallait sur la pelouse. D’autres figures emblématiques du football ont été également sous le charme du gamin. Il deviendrait la future superstar mondiale.

Les propos de Mbappé

Etant l’un des joueurs les plus dynamiques du moment, Kylian Mbappé n’apprécie pas de sortir du terrain comme l’a fait son entraîneur, Emery mercredi dernier. Selon ce jeune joueur, c’est son équipe qu’il compte privilégier même s’il ne songe pas à changer ses habitudes. Pour lui, jouer au foot est une passion et non une profession. C’est ce qui le donne autant d’énergie lors des matchs.

Ligue 1 – Racing Club de Strasbourg : difficile de s’octroyer une place à Meinau

Ligue 1, RCS, stade Meunier

Depuis la participation du club strasbourgeois en championnat de Ligue 1, avoir une place libre dans le stade Meinau est devenu un gros problème pour les supporteurs surtout lors des grandes rencontres. La cause majeure de ce souci réside sur le fait de mettre en place un système d’abonnements. Mais, il y a également l’existence du marché noir. En effet, certaine personne devrait attendre que les abonnés soient satisfaits avant de pouvoir se procurer leurs billets. Ce qui risquerait à la longue de baisser le nombre de vrais fans.

L’enjeu de la montée de la RCS en Ligue 1

Bonne et mauvaise nouvelle pour Strasbourg ! Le Racing Club de Strasbourg fait désormais partie des clubs qui joueront en Ligue 1 à partir de cette année 2017. Depuis un bon moment, les strasbourgeois ont eu le privilège d’accueillir des grandes équipes de L1 au stade Meinau surtout en vue de la reprise du championnat. Mais, cette superbe nouvelle a causé un gros problème pour les supporteurs du club.

En effet, il n’est plus facile d’avoir une place afin de contempler de bons matchs. Le système d’abonnés mis en place a commencé à donner du fil à retordre pour certaine personne. En ce moment, le nombre d’abonné s’élève à 16000. Ce qui réduit évidemment le nombre de place. En plus, ces derniers ont le privilège de réserver des billets en match de gala ou encore lors de grosses rencontres.

Stade Meinau : d’autres facteurs nuisibles

Avec un stade pouvant accueillir jusqu’à 26500 personnes, les places qui peuvent être mis en vente ne seront plus qu’aux environs de 8500. Pourtant, l’existence du marché noir représente aussi un réel danger pour les fans du RCS. La probabilité de se procurer une place continue de diminuer. L’enjeu serait énorme suite à l’absence de vrais supporteurs lors des grands matchs.

MHSC : à quelques pas d’avoir la sanction de la LFP pour sa pelouse

Ligue 1, MHSC, LFP

Suite aux remarques reçues sur la qualité de la pelouse du stade de la Mosson, les Montpelliérains seraient prochainement sanctionnés par la Ligue de Football Professionnel si des mesures ne sont pas prises dans les plus brefs délais. En effet, la règle est très stricte en ce qui concerne les terrains qui vont accueillir le championnat de Ligue 1. Dernièrement, le FC Nantes ainsi que le PSG se sont tous plaints de la pelouse lors des rencontres qui ont eu lieu chez le MHSC. Y aura-t-il encore un prochain sur leur liste ?

Stade de la Mossone : des plaintes reçues récemment

Pas très accueillante, la pelouse du stade de la Mosson à Montpellier est en ce moment au centre de l’attention de la LFP. Sur les quelques dernières rencontres des Héraultais à domicile, les joueurs adverses ont souffert à cause de l’état du terrain en question. La pelouse est quasiment détériorée et a perturbé le jeu ainsi que la tactique de l’équipe visiteur.

Deux cas de plaintes reçues ! Le FC Nantes a fait part des perturbations occasionnées par l’état de la pelouse du MHSC lors de la rencontre du 9 septembre dernier. Récemment, le PSG a eu une belle excuse pour ne pas avoir marqué de but à Montpellier.

LFP : Le règlement en vigueur et la sanction y afférente

Le 15 juin dernier, le règlement sur la qualité des pelouses qui vont recevoir des matchs en Ligue 1 a été établi par le conseil d’administration de l’instance. Désormais, les équipes qui disposeront d’une pelouse de qualité médiocre seront sanctionnées par la LFP. Les conditions pratiques ! Si ces dernières auront une note inférieure à 10 sur 3 matchs consécutifs au championnat,  elles devraient payer une amende allant jusqu’à 50000 euros.

Bonnes nouvelles pour les Montpelliérains ! Ils bénéficieront de quelques semaines pour régler ce problème de pelouse grâce à la Trêve internationale de début octobre avant leur rencontre avec l’OGC Nice, le 15 du mois prochain.

Ligue 1 : les Montpelliérains ont tenu tête aux parisiens de Neymar Jr

Ligue 1, PSG, MHSC

Sans leur star brésilienne à la commande, le Paris Saint Germain a eu du mal à terminer les 90 minutes sans marquer aucun but face à Montpellier. Il s’agit notamment de la 7e journée de Ligue 1 qui s’est déroulé au stade de la Mosson ce samedi. La rencontre s’est terminé sur un nul 0 à 0. Aucune des deux formations n’a marqué. Ce qui a stoppé une longue série de victoire du club de la capitale depuis le début du championnat.

MHSC 0 – PSG 0 : la bonne stratégie adoptée par Montpellier

Comme la dernière fois où Montpellier a donné une leçon aux parisiens 3 buts à rien en sa faveur, les hommes de Michel Der Zakarian ont su retenir les attaquants titanesques d’Emery sans Neymar Jr, blessé récemment.

En effet, l’entraîneur Héraultais a choisi une bonne tactique pour contrer la rapidité des Cavani, Mbappé et compagnies. Il a concentré ses joueurs en défense. C’est son « Recette miracle » d’il y a neuf mois qui l’a poussé à prendre cette décision. Et cela a bel et bien marché confirme Hilton, capitaine et doyen de cette équipe Héraultaise. Jusqu’à la fin du temps réglementaire, aucun joueur n’a pu mettre le ballon au fond du filet. Entre autres, les Montpelliérains ont tout donné malgré le manque de condition physique face à cette équipe qui maîtrise une remontée de balle rapide. Mais, l’absence d’Hormis Sio a également remarqué en attaque pour MHSC.

La zone rouge évitée pour le MHSC

A part la stratégie mis en place par Der Zakarian, les Montpelliérains ont été conscients de l’aide qu’a procuré leur pelouse en stoppant la vitesse des parisiens. Ils ont pu se replacer au bon moment à chaque attaque. Enfin, ce match nul leur a offert le maintien de leur place qui se trouve au 12e du classement général. Ils ont été épargnés de la zone rouge face à une telle équipe.

Ligue 1 – PSG : Cavani et Neymar seraient-ils loin d’être les meilleurs amis ?

PSG, Neymar, Cavani

Après le fameux « Penaltygate » contre l’OL récemment, l’affaire entre Cavani et Neymar Jr fait toujours le buzz dans le milieu du foot. Les deux protagonistes du Paris Saint-Germain n’ont toujours pas trouvé une entente sur le tireur de penalty du club de la capitale. D’ailleurs, le président de cette formation parisienne, Nasser Al Khelaifi s’est interposé entre ses joueurs en essayant de calmer la tension. Il a du faire une offre qu’aurait refusé son attaquant uruguayen.

Le clash entre Cavani et Neymar

 Lors de la 6e journée de Ligue 1 qui s’est tenue au Parc des Princes opposant le PSG aux Lyonnais, les deux stars de l’équipe parisienne dont Edinson Cavani et Neymar Jr ont eu de gros problèmes sur le terrain. La nouvelle recrue du club a voulu tirer le penalty alors que l’uruguayen ne l’a pas laissé faire.

Malgré tout cela, le penalty de Cavani a été arrêté par le portier lyonnais, Anthony Lopes. Ce qui aurait rendu plus furieux le buteur uruguayen en plus d’un mal entendu entre Dani Alves et les deux joueurs en question qui s’est déroulé lors d’un coup franc. Selon certaine information, les deux joueurs ne sont pas encore les meilleurs amis même si certains joueurs ont voulu apaisé la tension.

L’intervention de Nasser Al Khelaifi, président du PSG

En effet, le PDG du club de la capitale aurait essayé de calmer à son tour la querelle entre ses deux meilleurs joueurs. Mais, il a plutôt fait une offre à Edinson Cavani pour qu’il arrête de tirer les penalties. C’est une offre qui s’élève à 1 million d’euro, soit le même montant qu’il devrait toucher s’il termine meilleur buteur de Ligue 1 en fin de saison. Cependant, l’uruguayen n’a pas accepté une telle proposition qui semblerait-il nuire à son éthique de footballeur.

Ligue 1 – 7e journée : l’Olympique de Marseille s’est bien battu face à Toulouse FC

Ligue 1, OM, Toulouse FC

Ce dimanche, lors de la 7e journée de Ligue 1, l’OM s’est montré plus décisif que jamais avec une entrée bien réussite aussi bien au niveau de la défense qu’au niveau des attaquants. Le club phocéen a remporté le match deux buts à rien face aux toulousains au stade Orange Vélodrome. Il s’agit notamment de leur seconde victoire à domicile depuis le début du championnat.

Le résumé du match entre Marseille et Toulouse

A l’occasion de la 7e journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille a accueilli Toulouse FC au stade Vélodrome ce dimanche.

Après quelques moments de faiblesses dont deux défaites, le club marseillais s’est vu plus déterminé à jouer le match contre les Toulousains. L’entraîneur de Marseille, Rudi Garcia a bien enjolivé sa formation 4-2-3-1 pour offrir à ses hommes plus d’aisance sur le terrain. De ce fait, les marseillais ont créé plusieurs occasions de tirs biens cadrés. Vers la 33e minute de jeu, Florian Thauvin a ouvert le score. Mais, l’exploit des marseillais ne s’est pas resté là. A la 61e minute de jeu, sur un coup de pied de coin de Payet, Lucas Ocampos a marqué le second but. Et le score a été maintenu à deux buts à rien jusqu’à la fin du temps réglementaire.

Un changement au niveau du classement général de Ligue 1

Avant le coup d’envoi, les deux équipes ont bel et bien été conscientes de l’enjeu du match avec OM à la 6e place et Toulouse à la 13e place. En effet, après le résultat de la rencontre, l’équipe de Frank McCourt a gagné la 5e place. Malheureusement, la formation de Pascal Dupraz est à quelques points de la zone rouge en perdant une place, 14e. Entre autres, les olympiens auront encore à affronter de grosses pointures dont le PSG le 22 octobre prochain.